liens parents enfant sefca Europe

Dans leur famille d’accueil, le calvaire de trois petits garçons

Dans leur famille d’accueil, le calvaire de trois petits garçons

Un couple de l’Utah est poursuivi pour avoir maltraité trois garçons dont il s’occupait en tant que famille d’accueil. 

Dans leur famille d’accueil, le calvaire de trois petits garçons

© DR Dans leur famille d’accueil, le calvaire de trois petits garçons

Matthew et Diane Seifert Waldmiller, âgés de 40 et 41 ans ont été mis en examen mardi dans l’Utah pour avoir abusé des enfants dont ils s’occupaient. Le couple, membre d’un organisme de familles d’accueil, est accusé d’avoir maltraité trois petits garçons de 7, 10 et 11 ans. D’après le «Standard-Examiner of Ogden», ils étaient enfermés de longues heures dans une chambre, les mains liées derrière le dos et un adhésif sur la bouche.

La police de Roy, où la famille vivait, a décrit la pièce comme une chambre vide avec trois matelas sans draps sur le sol et aucun vêtement à disposition. «Il n’y avait pas d’ampoule dans la lampe. La ventilation avait été recouverte pour que l’air ne pénètre pas dans la pièce. La seule fenêtre extérieure de la chambre était peinte en noir et condamnée de sorte qu’on ne puisse pas l’ouvrir. Et la porte était verrouillée de l’extérieur», ont indiqué les autorités. Des griffures faites par des ongles ont aussi été découvertes près de la porte d’entrée. Les agents qui ont trouvé ce triste endroit ont aussi décrit une forte odeur d’urine. Selon la chaîne locale KUTV, pour «éduquer» les trois enfants, les parents d’accueil avaient mis en place un régime alimentaire très particulier. Les enfants devaient ingérer du riz trop salé et trop poivré et n’avaient pas le droit de boire avant une certaine heure de la journée.

Des traces de coups

C’est un appel anonyme qui a permis à la police de remonter jusqu’à cette famille. Cette personne bien informée qui s’est présentée comme un proche avait expliqué que trois petits garçons étaient enfermés dans une pièce et qu’ils étaient obligés de porter des couches. Le 23 mars, les trois garçons ont été interrogés par les services sociaux et ont expliqué avoir été battus régulièrement. Ils ont également fait savoir que s’ils pleuraient on leur retirait leurs vêtements et qu’ils étaient ensuite forcés à faire de l’exercice s’ils voulaient manger ce fameux riz. Examinés par des médecins, l’un des garçonnets présentait un oedème sur une jambe, une bosse à la tête, des plaies sur les mains et des ecchymoses. Un autre portait des traces de coups sur un bras. Tous étaient trop maigres pour leur âge. Une quatrième enfant de 2 ans vivait avec eux mais il n’y a pour l’instant pas de signes de maltraitances sur elle.

«Ces gens doivent être tenus pour responsables de ce qu’ils ont fait», a commenté la grand-mère biologique des enfants. Les trois frères avaient été placés en famille d’accueille après la mort de leur mère biologique. Leur grand-mère n’avait pas été en mesure de s’occuper deux à cause de son état de santé. Pendant deux ans, ils ont vécu dans une première famille qui avait tout fait pour garder le contact avec leurs proches. Mais une fois chez les Waldmiller, ils ont vu leurs liens avec leur famille biologique être coupés. Matthew et Diane Waldmiller ont été incarcérés. Leur caution a été fixée à 30000 dollars



31/03/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres